Le blog du MAHONIA

26 août 2011

Comparaison des variétés de Mahonias

Présentation générale des MAHONIAS.

Le nom de "Mahonia" a été attribué en l'honneur du botaniste américain Bernard Mc Mahon (1775-1816). Le vrai nom français de cet arbuste est une mahonie (c'est aussi son nom en allemand, en néerlandais,..) tandis que mahonia est le nom latin international.

Contrairement aux berbéris parmi lesquels ils avaient été classés initialement, les mahonias ont des tiges sans épines et des feuilles composées, justifiant maintenant un genre bien à part.

Il en existe plus de 70 espèces, originaires d'Asie ou d'Amérique du Nord. Les Mahonias les plus cultivés convenant au climat tempéré (France, Belgique, Suisse,...) sont les espèces aquifolium, bealii, hybrides media, japonica, lomariifolia et wagneri.

 

Caractéristiques communes aux Mahonias

Sol

Terre neutre, riche en humus, fraîche mais pas trop humide.

exposition

Ombre (par exemple sous un grand arbre) ou mi-ombre, à l'abri des courants d'air froids.

Ils supportent la pollution atmosphérique.

feuilles

Feuillage persitant, constitué de feuilles alternes, composées, imparipennées c'est à dire avec un nombre impair de folioles coriaces généralement dentées dont le rebord est plus ou moins épineux (tandis que les rameaux n'ont pas d'épines, ce qui différencie les Mahonias des Berbéris auxquels ils sont apparentés).

fleurs

Fleurs bisexuées sous forme de petites clochettes de couleur jaune, plus ou moins parfumées, disposées en épis allongés ou en bouquets plus ou moins denses.

fruits

Les fruits sont des baies pruineuses, décoratives, comestibles (pour en faire des confitures ou des liqueurs comme avec les baies de cassis) ou utilisables pour le semis, à condition bien sûr de ne pas avoir coupé toutes les fleurs fanées.

Recette de la liqueur de Mahonia

Recette de la confiture de Mahonia


"baie": fruit charnu avec de nombreuses graines sous forme de pépins.
"pruine": matière cireuse et grasse recouvrant certains fruits (par exemple les prunes).

culture - entretien

Les Mahonias sont plutôt rustiques, peu exigeants en soins.
Ils sont tous sujets à la rouille, mais pas tous à l'oïdium.

La taille n'est pas nécessaire pour assurer la floraison. Elle est bien supportée et se pratique après la floraison si nécessaire (pour réduire les dimensions, regénérer, etc...).

 

Mahonia media x 'Charity' et Mahonia aquifolium

Comparaison des Mahonias en images (cliquer sur une photo pour l'agrandir).

 1) Comparaison des fleurs de Mahonias

IMG_5447Mahonia

aquifolium

en fleurs




















IMG_3316aMahonia

media x 'Charity'

en fleurs
















 

 

 


2) Comparaison des fruits (baies) de Mahonias

IMG_2501

Baies de

Mahonia

aquifolium





















 

SDC10057aBaies de

Mahonia

media x 'Charity'




















 3) Comparaison des feuilles de Mahonias

IMG_2503Feuilles

(jeunes pousses) de

Mahonia

aquifolium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SDC10028


Naissance

 

et développement

 

des nouvelles feuilles de


Mahonia media x 'Charity'

SDC10029













 


 

-

Posté par jpcolly à 00:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


25 août 2011

entretien du Mahonia

Culture du MAHONIA

Plantation

Période de plantation: septembre/octobre, ou mars/avril.

Sol: Terre quelconque (très peu calcaire, légère acidité supportée), sol fertile enrichi avec de la tourbe ou du terreau de feuilles, frais sans être humide, bien drainé. Le Mahonia media Charity convient à un sol argileux, sinon en terre calcaire planter de préférence un Mahonia aquifolium.

Exposition: à l'ombre, ou de préférence à mi-ombre, dans un endroit abrité des courants d'air. Pour bien déployer toute sa majesté, ce roi des mahonias sera bien implanté en solitaire, bien en évidence.

Le Mahonia peut être élevé dans un grand pot ou bac, mais alors protéger davantage contre le gel et la sécheresse, tailler pour contenir les dimensions.

Arrosage

Si nécessaire, pour maintenir le sol légèrement humide.
Arrosage fréquent indispensable en période de sécheresse (surtout en pot).
Bien arroser particulièrement la 1ère année de plantation.

Engrais

Corne broyée, engrais complet minéral: au milieu du printemps et au milieu de l'été. L'engrais pour rosiers peut également convenir.

Protection

Apppliquer un paillage:

  • l'hiver, pour protéger du gel en cas de froid intense (en dessous de -5°).
  • l'été, pour freiner l'évaporation et conserver l'humidité du sol;

En cas de neige, secouer l'arbuste pour la faire partir.

Taille

La taille n'est pas nécessaire à la floraison, mais peut se pratiquer en mars/avril pour:

  • dégager des branches enchevêtrées, ne pas gêner le déploiement des fleurs;
  • réduire la dimension de l'arbuste;
  • rajeunir un vieux sujet dégarni, auquel cas rabattre à 50 cm du sol;
  • après une chute des feuilles due à un gel intense, afin de faciliter la reprise.

Pour mieux étager et répartir la floraison, les tiges peuvent être taillées à des hauteurs différentes.

Pour les jeunes sujets, tailler les extrémités (pincement) après la floraison pour favoriser la ramification.

pour le développement de l'arbuste, il n'y a aucune urgence à enlever les baies. Par contre, ceuillir les baies dès qu'elles sont mures pour en faire des gelées de Mahonia ou pour les semer. Arrivées à maturation, les baies d'un Mahonia sont décoratives (sur un Mahonia media Charity, elles ressemblent vraiment à de superbes grappes de raisin noir) et de plus elles sont appréciées par certains oiseaux, ce qui peut être une raison de les garder un ou deux mois (au plus tard, couper les grappes lorsqu'elles sont complètement desséchées et perdent tout caractère esthétique).

Multiplication

  • Semis: récolter les baies de Mahonia dès qu'elles sont mûres, avant leur dessèchement, retirer les graines (pépins) et semer aussitôt pour plus de chance de succès. Effectuer le semis en caissette, par exemple sur un substrat spécial pour semis (sinon dans un mélange de tourbe et sable). Les graines doivent être très peu recouvertes, pas plus de leur épaisseur, car elles ont besoin de percevoir un peu de lumière pour germer. Garder à l’intérieur ou en serre, à la lumière ambiante, à une température moyenne de 20° C (des variations en cours de journée sont tolérables, avec un minimum de 13°C la nuit), en maintenant le sol légèrement humide. Repiquer dans des godets les jeunes plants quand ils ont au moins 3 feuilles, les mettre à l’extérieur dans un « châssis froidnbsp;» ou un local adapté (à la lumière du jour, non chauffé mais assurant cependant une protection contre le gel) pendant leur premier hiver. Transplanter à l’extérieur à son emplacement définitif après au moins un an en châssis ou en pots. Planter en fin de printemps, dans un sol enrichi en éléments organiques (corne broyée, poudre d’os, sang desséché) et surveiller surtout les 2 premières années pour maintenir le sol humide (mais jamais détrempé). La première année de plantation, les feuilles sont susceptibles de tomber puis de repousser en début d’été. Laisser un espace de 1,20 m entre 2 sujets transplantés.
  • marcottage.
  • Boutures: prélever des extrémités de rameaux, retirer une bonne partie des feuilles. Pour une bouture semi-ligneuse (août à septembre), planter dans un mélange léger. Pour une bouture ligneuse (en hiver), planter en serre froide avec rempotage au printemps. Les boutures sont définitivement mises en place à l'automne.

Maladies éventuelles

Le Mahonia est un arbuste très résistant, nécessitant rarement d'être traité.

Le Mahonia media Charity n'est pas sujet à l'oïdium.

En cas de rouille, utiliser un fongicide à base de propiconazole, myclobutanil ou triforine.

Le gel intense peut bruler les feuilles, auquel cas tailler les parties abimées.

C'est peu fréquent, mais certaines chenilles peuvent dévorer les feuilles de Mahonia aquifolium.

Posté par jpcolly à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 août 2011

Le Mahonia x media 'Charity"

Naissance et développement des fleurs du
Mahonia x media 'Charity'

Voici quelques photos illustrant le merveilleux spectacle, étalé sur plusieurs mois, de la naissance et du développement des fleurs du Mahonia x media 'Charity', arbuste à fleurs original qui fleurit l'hiver et fournit des baies pour le printemps.

cliquer sur une photo pour visualiser un agrandissement de la photo.

IMG_0339 bourgeon floral, à partir de fin août

IMG_0361 éclosion d'un premier "racème", tige autour de laquelle les fleurs sont disposées.

 

IMG_0358 déploiement des racèmes.

IMG_0369

 

IMG_2877

 


IMG_0373 

IMG_0379 éclosions des fleurs sur les racèmes.

IMG_0451

 

IMG_0454 plein épanouissement de la floraison de fin novembre à début janvier.

 

IMG_3103b

IMG_0234

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 





































 

 

 

 

 

 

apparition des baies en formation
dès la défloraison, fin janvier.

 

IMG_0308 baies à fin février.

mahonia_baies_008 baies à maturité en mai,
en même temps que la pousse des nouvelles feuilles.

Les baies, comestibles, peuvent servir à faire des confitures de Mahonia ou une liqueur de Mahonia.

 

 


 

 

Posté par jpcolly à 19:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 août 2011

Le Mahonia aquifolium

Le Mahonia aquifolium.

Développement des fleurs.

Le Mahonia aquifolium est aussi appelé Mahonia à feuilles de houx ou Mahonia commun.
Originaire d'Amérique du Nord, la floraison atteint son épanouissement en mars-avril.

Cliquer sur une photo pour visualiser un agrandissement de la photo.

boutons de fleurs bourgeons floraux fin décembre, annonçant les futurs bouquets du mahonia aquifolium.

IMG_0162bourgeons floraux début janvier

 

IMG_0246vers le 20 janvier, le vert domine

 

IMG_0290vers le 10 février, le jaune est maintenant dominant. Les petites fleurs le long des tiges sont toutes présentes mais pas encore écloses.

 

 

 

 

IMG_0535vers le 20 mars,
toutes les fleurs
du Mahonia aquifolium
sont écloses.
La floraison dure plusieurs semaines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 

 

 

IMG_0564Le Mahonia aquifolium, même en fleurs,

résiste bien au froid et à la neige.

 

 

 

IMG_0567

le même,
intact  après la neige

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 











 


Les baies du Mahonia aquifolium.

IMG_2771

On peut faire des gelées ou confitures, ou encore de la liqueur de Mahonia avec les baies du Mahonia aquifolium, et les graines peuvent être semées.

 


Pousse des nouvelles feuilles de Mahonia aquifolium.



IMG_2503

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 


 

Posté par jpcolly à 21:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

28 juin 2008

Liqueur de baies de Mahonia

Recette de la liqueur de Mahonia

Les principes généraux de la recette d'une liqueur de cassis s'appliquent pour une liqueur de Mahonia, qui sont tous deux des arbustes produisant des baies comestibles présentant des similitudes.

1) les ingrédients

Les proportions sont indiquées pour 1,5 L de liqueur.

  • ingrédient essentiel:  200 à 300 grammes de baies de Mahonia récoltées mures. Les variétés suivantes conviennent très bien: Mahonia media x Charity et Mahonia Winter Sun dont la récolte s'effectue de fin mai à fin juin, ou encore Mahonia aquifolium dont la récolte plus tardive s'effectue en  juillet.ur

SDC10065

SDC10737

  • 1 litre d'alcool pour fruits (eau de vie), à 40°.
  • 400 g de sucre en poudre ou en morceaux (sucre blanc cristallisé ou sucre de canne, ou un mélange des deux), ou encore un sirop de sucre déjà préparé.
  • équipement nécessaire: un grand bocal avec couvercle, un passe-purée, une passoire.

2) Les étapes de la recette.

(a) préparation

SDC10739Récupérer les baies des grappes.

Laver les baies à l'eau puis égouter.

Verser les baies dans le bocal puis ajouter l'alcool de façon qu'elles soient largement recouvertes.

Ecraser les baies pour qu'elles éclatent de façon à faire ressortir le jus. Pour cela, on peut utiliser par exemple un presse- purée à manche comme celui-ci:

SDC10924

 

(b) macération des baies dans l'alcool.

Fermer hermétiquement le bocal contenant l'alcool et les baies éclatées.

Laisser macérer deux semaines, à température ambiante, à la lumière.

Secouer énergiquement le bocal une fois par jour.

(c) mélange avec le sucre après macération.

  • Préparer un sirop de sucre avec les 400 grammes de sucre et un demi-litre d'eau, chauffé seulement jusqu'au premier bouillon, ou utiliser un sirop tout fait acheté dans le commerce.
  • Filtrer avec une passoire le contenu du bocal de macération, en écrasant assez pour récupérer le maximum de jus, et récupérer le liquide dans un saladier.
  • Mélanger le sirop de sucre (refroidi) et le liquide filtré. Touiller jusqu'à bien dissoudre le sucre. Gouter pour éventuellement ajouter du sucre jusqu'à votre convenance.

(d) Mise en bouteille.

  • Mettre dans une bouteille propre ou tout type de flacon approprié.
  • Bien secouer la bouteille en cas de dépôt de sucre au fond. Répéter cette opération si nécessaire pendant quelques jours.
  • De préférence attendre environ 2 semaines avant de consommer.


3) La finalité de toute recette: la dégustation.

La liqueur de Mahonia peut se boire telle quelle ou mélangée dans du vin blanc frais, un pétillant léger tel que le Crémant d'Alsace, du champagne, ...

Quel plaisir de pouvoir s'offrir le rare privilège de déguster un Kir au Mahonia. Voila assurément de quoi étonner d'abord puis enthousiasmer ensuite ses invités. Un apéritif original qui vous sort de l'ordinaire.

A votre santé ! Bien sûr, à consommer  avec modération.

SDC10872


 

 

 

 

 

 


Posté par jpcolly à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juin 2008

Recette de confiture/gelée de Mahonia

Gelée et confiture de Mahonia

cliquer sur une photo pour visualiser un agrandissement de la photo.

1) Récolte

Cueillir les baies de Mahonia dès qu'elles sont mûres.

IMG_1329

 

 

 

 

 

 

 

 

Egrener les grappes pour rassembler les baies, en écartant celles qui ne sont pas optimales.

 

 

 

 

 

 

 

Laver puis égouter les baies.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 


 

 

 

 

 


 

2) recette

IMG_1340
Utliser un moulin  presse-légume pour écraser les baies, séparer les graines (non comestibles, à utiliser pour un semis) et laisser passer le jus nécessaire pour un gelée de Mahonia. Quelques tours supplémentaires permettront de faire passer également la peau et toute la chair du fruit nécessaire pour une confiture de Mahonia.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

IMG_1344Verser dans une  casserole ou une marmite la pulpe récupérée en sortie du presse-légume, porter à ébullition et faire bouillir pendant 5 minutes.



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1347Ajouter ensuite le même poids de sucre cristallisé (éventuellement enrichi en pectine) et laisser cuire à feu moyen en remuant.

 

 

 

 

 

 









 



 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par jpcolly à 21:00 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

18 octobre 2007

Fleurs de Mahonia et abeilles

Butinage des fleurs de Mahonia par les abeilles.

Les fleurs de Mahonia sont mellifères car les abeilles sont attirées par leur parfum.

Les photos suivantes sont un exemple avec les Mahonia x media 'Charity', qui fleurissent entre octobre et janvier, c'est à dire pendant une période où les abeilles trouvent moins de fleurs à butiner. Les visites  des abeilles assurent la pollinisation des fleurs de Mahonia qui se transformeront ensuite en baies.

abeille sur fleur de Mahonia - 3151

-

abeille sur fleur de Mahonia - 3146

-

IMG_3152

-

abeille sur fleur de Mahonia - 3147a


Posté par jpcolly à 17:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2007

semis de Mahonia.

SEMIS DE MAHONIA

cliquer sur une photo pour visualiser un agrandissement de la photo.

A titre d'exemple, les photos qui suivent concernent le  Mahonia x media 'Charity', dont les graines ont été semées  au mois de mai.

1) Récolte des graines de Mahonia.

Récolter les baies à maturité, dès qu'elles sont mûres, avant qu'elles dessèchent.
Ecraser les baies, extraire les graines et sélectionner les plus belles.
Avec le jus des baies, on peut faire d'excellentes gelées ou confitures de Mahonia
(lien vers la recette de gelée de Mahonia).

graines de Mahonia - IMG_2651

 

 

 

 

 

 

 









Avant le semis, laisser tremper les graines dans l'eau pendant une semaine.
IMG_2652






 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



2) Semis des graines de Mahonia.

Semer les graines en caissette, par exemple sur un substrat spécial pour semis (sinon dans un mélange de tourbe et sable), en les recouvrant à peine car elles ont besoin de percevoir de la lumière pour germer.

Outre la lumière, les graines ont également besoin pour germer de chaleur (température de 20 degrés Celsius pouvant descendre à 13 la nuit), d'eau et d'oxygène.  Arroser avec prudence car un excès d'eau empêche les graines de bénéficier de l'oxygène du sol et mènera à l'échec.
Un environnement réunissant ces conditions favorables n'est cependant pas suffisant pour déclencher la germination qui peut être bloquée pour des raisons inhérentes à la graine elle même, tels que les mécanismes de "dormance". La germination est irrégulière et le taux de réussite habituel est très en dessous de 100 %.

Le moment précis et les modalités d'un semis dépendent de la variété de Mahonia.

Certains, tels que le  Mahonia x media 'Charity', peuvent être semés  avec des graines fraîchement récoltées dès leur maturité. D'autres Mahonias ne doivent être semés qu'après avoir appliqué aux graines divers traitements (scarification, stratification à froid) contre la dormance.

Les graines de Mahonia aquifolium ne peuvent être semées immédiatement sans stratification que si elles sont récoltées très tôt, avec l'embryon déjà formé mais encore un peu "vertes", avant le développement des mécanismes inhibiteurs de dormance.

Sinon, les graines de Mahonia aquifolium récoltées plus tardivement doivent être semées au printemps après une stratification froide entre 3 et 5°C pendant 3 à 4 mois.


 

 

3) germination et développement.

IMG_2443

 

 

 

 

 

 

Les graines qui ont germé commencent par générer une petite racine primaire (radicule) qui s'enfonce dans le sol et sert ensuite de pivot à la tigelle pour surélever et dresser le reste de la graine au dessus du sol, à la façon des haricots. En termes botaniques, on parle  dans ce cas d'une "germination épigée", ce qui en grec veut tout simplement dire "au dessus de la terre". La radicule permet à la plantule de s'alimenter en eau et sels minéraux.



germination graines Mahonia -IMG_2636a

IMG_2703b

Le tégument protégeant la graine disparait pour libérer les cotylédons.

IMG_2496

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cotylédons se sont transformé en deux petites feuilles primordiales (plus simples que les vraies feuilles) qui constituent les premiers organes de photosynthèse. La plantule est désormais autotrophe, c'est à dire capable de se nourrir toute seule grâce à la chlorophylle des feuilles qui absorbe l'énergie de la lumière du soleil pour transformer l'eau et le gaz carbonique (dioxyde de carbone, CO2) en oxygène et glucose.

 


 

IMG_2635a

 

 

La radicule enfoncée dans le sol atteint assez vite une dizaine de centimètres.

 

IMG_2654

 

 

IMG_2670

 

 

 

 

 

 

Sur la racine primaire (radicule) apparaissent ensuite des racines secondaires.
















IMG_2655a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2633

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les 2 premières feuilles venant des cotylédons, apparait enfin une troisième feuille dentelée qui commence à ressembler à une foliole de Mahonia.












 

IMG_2657

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

Mettre les plantules dans des pots profonds (env. 15 cm).

 

IMG_3013s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ça y est, 2 mois aprés la germination, bébé Mahonia a déjà 4 dents, euh pardon, 4 petites feuilles. Pour l'instant, ce n'est pas encore le stade final, avec des feuilles composées pennées (disposées comme les barbes d'une plume).

 

 









 



Point de vue botanique.

Reproduction sexuée et production des graines.

Les Mahonias, qui font partie des spermaphytes (encore appelés phanérogames, végétaux à fleurs qui produisent des graines) angiospermes (dont les graines sont enfermées dans les fruits, par opposition aux gymnospermes qui ont les graines nues), ont des fleurs hermaphrodites (bisexuées). Elles ont à fois les organes mâles (étamines produisant le pollen) et femelles (pistil contenant l'ovaire) et peuvent donc  s'autoféconder (autopollinisation) .

Les Mahonias sont essentiellement pollinisés par les insectes, notamment les abeilles, les Mahonias étant très mellifères. On parle dans ce cas d'une pollinisation entomophile.

Les fleurs sont fécondées grâce à la pollinisation qui est le transport et l'arrivée du pollen sur le stigmate à l'extrémité du pistil, où il génère un tube pollinique traversant le pistil pour atteindre l'ovaire et féconder l'ovule. L'ovule ainsi fécondé devient l'oeuf qui, après une succession de divisions cellulaires,  constituera l'embryon, future plante en miniature d'une nouvelle génération.

Après pollinisation de la fleur, l'ovaire se transforme en fruit et les ovules deviennent les graines.

Les fruits du Mahonia sont des "baies", fruits charnus (par opposition aux fruits secs) contenant de 1 à 4 graines. La dissémination naturelle des baies est "d'isochore", c'est à dire assurées par les oiseaux après transit intestinal.

La graine, protégée par une enveloppe, le "tégument", contient l'embryon qui deviendra la plantule à l'issue de la germination.

L'embryon est constitué de la radicule et de deux cotylédons qui contiennent les réserves de nourriture et formeront les premières feuilles.

Les Mahonias font partie des dicotylédones, non seulement caractérisés par deux cotylédons mais aussi des feuilles avec des nervures ramifiées (alors que les feuilles des monocotylédones ont des nervures parallèles).

Les conditions de germination des graines.

La "dormance" est l'état de la graine dont la germination est inhibée pendant une certaine durée (allant de quelques jours à plusieurs années).

La dormance est un mécanisme naturel de survie qui empêche la graine de germer au mauvais moment, par exemple lorsque la graine est encore dans le fruit, ou lors de conditions défavorables, par exemple les périodes trop chaudes et sèches ou trop froides, qui pourraient tuer la jeune plante.

Une même graine peut être affectée par plusieurs types de dormances, plusieurs facteurs bloquant la germination, variables selon l'origine et les conditions permettant de lever la dormance particulière. La dormance de la graine peut avoir des causes externes, physiques, ou des causes internes, physiologiques (blocages génétiques de l'embryon).

Une forme de dormance physique peut provenir de l'enveloppe de la graine (coquille plus ou moins épaisse ou simple tégument selon le cas). Une certaine dureté de cette enveloppe est utile pour résister aux acides des estomacs des animaux qui ingèrent la graine et ainsi assurent sa dissémination, mais son étanchéité à l'eau suffit à bloquer la germination. Avec le temps, le gel et l'action des bactéries du sol, l'enveloppe ne sera plus hermétique et finira par laisser passer l'eau. Cette dormance due à l'enveloppe de la graine peut être levée artificiellement par la scarification, soit mécanique (frotter avec un papier de verre ou gratter avec une pointe), soit par immersion 24H dans l'eau chaude à  35°C.

Une autre forme fréquente de dormance est sensible aux variations de températures, par exemple pour ne permettre la germination qu'au printemps. Pour cela, la graine doit avoir ressenti le froid de l'hiver. Cette forme de dormance peut être levée artificiellement par la stratification à froid (appelée également  vernalisation), en plaçant les graines au réfrigérateur entre 3 et 5°C (ne pas congeler !) avec du sable ou de la tourbe dans un sachet humide.

Une graine  ne peut germer que si la dormance a été levée, et en présence d'eau:  la première phase de la germination est justement "l'imbibition" qui se caractérise par un gonflement de la graine provoqué par l'eau absorbée.

Chez le Mahonia, l'exposition à la lumière est un autre facteur indispensable pour lever la dormance, car ses graines ont une "photosensibilité positive" (par opposition, les graines à photosensibilité négative ont besoin d'obscurité pour germer). C'est pourquoi, lors du semis, les graines de Mahonia doivent à peine être recouvertes.

 

 



 




 

Posté par jpcolly à 13:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,