SEMIS DE MAHONIA

cliquer sur une photo pour visualiser un agrandissement de la photo.

A titre d'exemple, les photos qui suivent concernent le  Mahonia x media 'Charity', dont les graines ont été semées  au mois de mai.

1) Récolte des graines de Mahonia.

Récolter les baies à maturité, dès qu'elles sont mûres, avant qu'elles dessèchent.
Ecraser les baies, extraire les graines et sélectionner les plus belles.
Avec le jus des baies, on peut faire d'excellentes gelées ou confitures de Mahonia
(lien vers la recette de gelée de Mahonia).

graines de Mahonia - IMG_2651

 

 

 

 

 

 

 









Avant le semis, laisser tremper les graines dans l'eau pendant une semaine.
IMG_2652






 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



2) Semis des graines de Mahonia.

Semer les graines en caissette, par exemple sur un substrat spécial pour semis (sinon dans un mélange de tourbe et sable), en les recouvrant à peine car elles ont besoin de percevoir de la lumière pour germer.

Outre la lumière, les graines ont également besoin pour germer de chaleur (température de 20 degrés Celsius pouvant descendre à 13 la nuit), d'eau et d'oxygène.  Arroser avec prudence car un excès d'eau empêche les graines de bénéficier de l'oxygène du sol et mènera à l'échec.
Un environnement réunissant ces conditions favorables n'est cependant pas suffisant pour déclencher la germination qui peut être bloquée pour des raisons inhérentes à la graine elle même, tels que les mécanismes de "dormance". La germination est irrégulière et le taux de réussite habituel est très en dessous de 100 %.

Le moment précis et les modalités d'un semis dépendent de la variété de Mahonia.

Certains, tels que le  Mahonia x media 'Charity', peuvent être semés  avec des graines fraîchement récoltées dès leur maturité. D'autres Mahonias ne doivent être semés qu'après avoir appliqué aux graines divers traitements (scarification, stratification à froid) contre la dormance.

Les graines de Mahonia aquifolium ne peuvent être semées immédiatement sans stratification que si elles sont récoltées très tôt, avec l'embryon déjà formé mais encore un peu "vertes", avant le développement des mécanismes inhibiteurs de dormance.

Sinon, les graines de Mahonia aquifolium récoltées plus tardivement doivent être semées au printemps après une stratification froide entre 3 et 5°C pendant 3 à 4 mois.


 

 

3) germination et développement.

IMG_2443

 

 

 

 

 

 

Les graines qui ont germé commencent par générer une petite racine primaire (radicule) qui s'enfonce dans le sol et sert ensuite de pivot à la tigelle pour surélever et dresser le reste de la graine au dessus du sol, à la façon des haricots. En termes botaniques, on parle  dans ce cas d'une "germination épigée", ce qui en grec veut tout simplement dire "au dessus de la terre". La radicule permet à la plantule de s'alimenter en eau et sels minéraux.



germination graines Mahonia -IMG_2636a

IMG_2703b

Le tégument protégeant la graine disparait pour libérer les cotylédons.

IMG_2496

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cotylédons se sont transformé en deux petites feuilles primordiales (plus simples que les vraies feuilles) qui constituent les premiers organes de photosynthèse. La plantule est désormais autotrophe, c'est à dire capable de se nourrir toute seule grâce à la chlorophylle des feuilles qui absorbe l'énergie de la lumière du soleil pour transformer l'eau et le gaz carbonique (dioxyde de carbone, CO2) en oxygène et glucose.

 


 

IMG_2635a

 

 

La radicule enfoncée dans le sol atteint assez vite une dizaine de centimètres.

 

IMG_2654

 

 

IMG_2670

 

 

 

 

 

 

Sur la racine primaire (radicule) apparaissent ensuite des racines secondaires.
















IMG_2655a

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2633

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après les 2 premières feuilles venant des cotylédons, apparait enfin une troisième feuille dentelée qui commence à ressembler à une foliole de Mahonia.












 

IMG_2657

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




 

 

 

 

Mettre les plantules dans des pots profonds (env. 15 cm).

 

IMG_3013s

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ça y est, 2 mois aprés la germination, bébé Mahonia a déjà 4 dents, euh pardon, 4 petites feuilles. Pour l'instant, ce n'est pas encore le stade final, avec des feuilles composées pennées (disposées comme les barbes d'une plume).

 

 









 



Point de vue botanique.

Reproduction sexuée et production des graines.

Les Mahonias, qui font partie des spermaphytes (encore appelés phanérogames, végétaux à fleurs qui produisent des graines) angiospermes (dont les graines sont enfermées dans les fruits, par opposition aux gymnospermes qui ont les graines nues), ont des fleurs hermaphrodites (bisexuées). Elles ont à fois les organes mâles (étamines produisant le pollen) et femelles (pistil contenant l'ovaire) et peuvent donc  s'autoféconder (autopollinisation) .

Les Mahonias sont essentiellement pollinisés par les insectes, notamment les abeilles, les Mahonias étant très mellifères. On parle dans ce cas d'une pollinisation entomophile.

Les fleurs sont fécondées grâce à la pollinisation qui est le transport et l'arrivée du pollen sur le stigmate à l'extrémité du pistil, où il génère un tube pollinique traversant le pistil pour atteindre l'ovaire et féconder l'ovule. L'ovule ainsi fécondé devient l'oeuf qui, après une succession de divisions cellulaires,  constituera l'embryon, future plante en miniature d'une nouvelle génération.

Après pollinisation de la fleur, l'ovaire se transforme en fruit et les ovules deviennent les graines.

Les fruits du Mahonia sont des "baies", fruits charnus (par opposition aux fruits secs) contenant de 1 à 4 graines. La dissémination naturelle des baies est "d'isochore", c'est à dire assurées par les oiseaux après transit intestinal.

La graine, protégée par une enveloppe, le "tégument", contient l'embryon qui deviendra la plantule à l'issue de la germination.

L'embryon est constitué de la radicule et de deux cotylédons qui contiennent les réserves de nourriture et formeront les premières feuilles.

Les Mahonias font partie des dicotylédones, non seulement caractérisés par deux cotylédons mais aussi des feuilles avec des nervures ramifiées (alors que les feuilles des monocotylédones ont des nervures parallèles).

Les conditions de germination des graines.

La "dormance" est l'état de la graine dont la germination est inhibée pendant une certaine durée (allant de quelques jours à plusieurs années).

La dormance est un mécanisme naturel de survie qui empêche la graine de germer au mauvais moment, par exemple lorsque la graine est encore dans le fruit, ou lors de conditions défavorables, par exemple les périodes trop chaudes et sèches ou trop froides, qui pourraient tuer la jeune plante.

Une même graine peut être affectée par plusieurs types de dormances, plusieurs facteurs bloquant la germination, variables selon l'origine et les conditions permettant de lever la dormance particulière. La dormance de la graine peut avoir des causes externes, physiques, ou des causes internes, physiologiques (blocages génétiques de l'embryon).

Une forme de dormance physique peut provenir de l'enveloppe de la graine (coquille plus ou moins épaisse ou simple tégument selon le cas). Une certaine dureté de cette enveloppe est utile pour résister aux acides des estomacs des animaux qui ingèrent la graine et ainsi assurent sa dissémination, mais son étanchéité à l'eau suffit à bloquer la germination. Avec le temps, le gel et l'action des bactéries du sol, l'enveloppe ne sera plus hermétique et finira par laisser passer l'eau. Cette dormance due à l'enveloppe de la graine peut être levée artificiellement par la scarification, soit mécanique (frotter avec un papier de verre ou gratter avec une pointe), soit par immersion 24H dans l'eau chaude à  35°C.

Une autre forme fréquente de dormance est sensible aux variations de températures, par exemple pour ne permettre la germination qu'au printemps. Pour cela, la graine doit avoir ressenti le froid de l'hiver. Cette forme de dormance peut être levée artificiellement par la stratification à froid (appelée également  vernalisation), en plaçant les graines au réfrigérateur entre 3 et 5°C (ne pas congeler !) avec du sable ou de la tourbe dans un sachet humide.

Une graine  ne peut germer que si la dormance a été levée, et en présence d'eau:  la première phase de la germination est justement "l'imbibition" qui se caractérise par un gonflement de la graine provoqué par l'eau absorbée.

Chez le Mahonia, l'exposition à la lumière est un autre facteur indispensable pour lever la dormance, car ses graines ont une "photosensibilité positive" (par opposition, les graines à photosensibilité négative ont besoin d'obscurité pour germer). C'est pourquoi, lors du semis, les graines de Mahonia doivent à peine être recouvertes.